U Cursinu, ou Chien de Corse
U Cursinu, ou Chien de Corse

Le chien

De son nom latin « canis lupus familiaris », s’est génétiquement différencié du loup gris il y a environ 100 000 ans. Il est la première espèce domestiquée par l’Homme. Un foyer français sur deux possède un animal de compagnie. En 2015, 7.3 millions d’entre eux étaient des chiens. Il existerait au monde 342 races différentes, nonobstant une dizaine qui ne sont pour le moment toujours pas reconnues. Depuis février 2015, les animaux sont perçus comme doués de sensibilité par le code civil Français.

Le cursinu

Un chien typique de l'île de Corse dont la trace est retrouvée à partir du XVIème siècle. Sa taille moyenne et sa corpulence puissante en font un chien de chasse très convoité et apprécié, notamment pour la chasse au sanglier.
Il dispose de nombreuses qualités s’il bénéficie d’une éducation adaptée aux attentes spécifiques à sa race, c’est-à-dire une éducation claire et simple qui se base sur la confiance.

Il est depuis toujours dressé pour rassembler les troupeaux et veiller sur les bergeries. Son naturel méfiant envers l’inconnu en fait un incontournable chien de garde présent dans de nombreux foyers corses, parfaitement adapté à la vie de famille.
C’est un chien qui se révèle très affectueux s’il accorde sa confiance à son maître. Suivant la force du lien qui les unit il se trouvera être le parfait compagnon, se montrant d’une fidélité sans faille, possédant un courage remarquable. Sa polyvalence est mise à l’honneur lors de concours, de foires ou encore d’expositions canines, comme celle de Vico qui s'est tenue le 27 mai 2018.
Mais le cursinu peut être un chien fier et susceptible : en cas de désaccord, il ignore son propriétaire jusqu’à ce que celui-ci reconnaisse ses torts. La race nécessite une activité physique assez intensive : en effet, le cursinu a besoin de liberté, de courir, de chercher des proies et des objets. Une fois que tout cela est accompli, il peut s’adapter à une vie en intérieur, en appartement ou en ville. Mais il ne faut pas oublier que c’est un chien qui aime la nature et les longues balades.

Ce chien corse, dont le nom est tiré du parler populaire, est essentiellement rural et particulièrement utilisé dans un but pastoral. L’effondrement de ce milieu de même que l’engouement des gens pour les races dites « spécialisées » a presque provoqué sa disparition. Bienheureusement, à la foire de Veru en 1988 des personnes se sont inquiétées de ce déclin et ont entrepris, avec le soutien du Parc Régional de la Corse et les fédérations de chasse de l’île, une action de sauvegarde de ce pilier du patrimoine animalier insulaire.
Un « club du cursinu » a d’ailleurs vu le jour il y a quelques années, affilié auprès de la Société Centrale Canine, représentant officiellement la race au niveau national et international. Il existe vingt et un éleveurs repartis entre la Corse et le continent et tous en sont membres.

Partager ce contenu